Craker wii



Faut-il le rappeler, « craker la wii » est parfaitement illégal... Toutefois, pour les joueurs invétérés, la tentation est grande : craker sa wii permet de jouer à des jeux copiés et donc, logiquement, d'accéder à un nombre de titres quasi infini sans se ruiner, ou d'utiliser des fonctions de la console qui sont normalement verrouillées...

 


Craker la Wii : illégal !

  • Pour craker une wii, il existe en fait deux solutions – toutes deux prohibées par le constructeur bien sûr. La première solution pour craker une wii consiste à y installer une puce spécialement dédiée à cet effet. L'opération se facture assez cher (une centaine d'euros), et est sans garantie : en cas de casse de la console, ou de panne suite à l'installation de cette puce, il sera évidemment impossible de renvoyer la console au SAV : craker une wii par ce moyen n'est donc pas sans risque...

 

  • L'autre solution pour craker une wii, c'est d'utiliser une faille. Par exemple, l'une des versions de The Legend of Zelda : Twilight Princess contient une faille qui permet aux joueurs calés en hacking, de contourner les interdictions de Nintendo, et de laisser le champ libre à l'installation de programmes maison (« homebrew ») en mode wii. Attention, craker sa wii suppose ensuite d'être extrêmement vigilant au moment d'installer les mises à jour Nintendo, car la faille peut être comblée à tout moment par le constructeur...

 

  • Craker sa wii présente certainement un intérêt pour les accrocs au jeu qui ne sont jamais rassasiés et peuvent difficilement financer leur passion, ou pour les hackers confirmés, qui souhaitent tester des programmes maison avec les fonctionnalités de la wii. Pour l'utilisateur moyen toutefois, craker sa wii n'apporte pas grand-chose, au regard des risques encourus (endommager sa wii ou se faire exclure des jeux en ligne wii).