Wii brick



Le wii brick, c'est la sanction qu'encourt  tout hacker s'il se fait piéger par Nintendo. Le wii brick est appelé ainsi, car une console qui en est victime devient aussi inerte et inutile qu'une brique !

 


Wii brick: la punition !

Un wii brick fait suite à la détection, via une mise à jour de Nintendo, d'une manipulation non autorisée sur la console. Selon les cas, le wii brick peut être partiel ou total. Lorsqu'il est partiel (on parle aussi de « semi-brick »), il ne génère qu'une erreur dans le menu système, rendant inaccessible l'écran « paramètres ». Lorsque le wii brick est total (full brick), la console est complètement paralysée : il devient impossible de lancer un jeu ou de naviguer sur internet.

 

Un wii brick partiel, se répare assez aisément. En fonction de l'origine du wii brick, les solutions sont différentes. La cause la plus fréquente du semi-brick est l'installation d'une mise à jour de mauvaise région. En ce cas, le wii brick sera éliminé si l'on réinstalle, par-dessus la mauvaise mise à jour, celle qui correspond à la bonne région.

 

Pour un wii brick total, les manipulations sont plus complexes, mais envisageables néanmoins. L'une est payante : c'est le SaveMii, à insérer dans le port carte-mémoire GameCube de la console. L'autre est gratuite, mais bien sûr non autorisée par Nintendo : c'est le SaveMiiFrii. Le wii brick sera annulé grâce à l'insertion d'un pad GameCube dans le port 4 de la console : quelques manipulations plus tard, la wii sera de nouveau prête à l'emploi.